L'Europe s'engage à Mayotte

LOGO EUROPE COULEUR UE 600x454"Ce projet est cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage à Mayotte avec le fonds social européen." signature sig et dev bleu eur 11

 

DESCRIPTION DE L'OPERATION

Intitulé du projet : insertion des jeunes mahorais par une formation socio-éducative et professionnelle dispensée par le BSMA de Mayotte.

Période prévisionnelle de réalisation du projet : du 01/09/2016 au 31/08/2018

Coût total prévisionnel éligible : 4 311 064,03 €

Aide FSE sollicitée : 3 664 404,43 €

Axe prioritaire : 7 - Améliorer l'accompagnement vers l'emploi et soutenir la mobilité professionnelle des demandeurs d'emploi et inactifs.

Objectif spécifique : 7.8.2.2 - accroitre la participation des jeunes NEET ou en grande difficulté à la formation préqualifiante ou qualifiante.

Lieu de réalisation du projet : BSMA à COMBANI

 

Contexte :

Le taux d'activité des jeunes âgés entre 15 et 24 ans est particulièrement faible (à peine 7,8% contre 36% au niveau national).
Au niveau scolaire, 56 % des jeunes de 15 à 29 ans qui ont achevé leur scolarité n'ont obtenu aucun diplôme qualifiant (19 % en France métropolitaine). L'insertion des jeunes mahorais sur le marché du travail régional ou extrarégional est rendue très difficile
notamment en raison de l'éloignement du système scolaire et la perte de repères de la jeunesse.

Description synthétique du projet :

L'opération est constituée d'un processus (ou action) qui se décompose en trois phases, le recrutement (ou repérage), la formation et enfin l'insertion.
Celles-ci sont définies comme des processus :
Le recrutement est la combinaison d'actions permettant d'incorporer dans un corps de troupe des jeunes civils répondant à des critères d'éligibilité.
L'ensemble des actions du corps liées au recrutement doivent concourir à assurer la prise en compte du public cible du SMA tout en s'appuyant sur l'expertise des acteurs civils dont c'est la mission.

La formation professionnelle (volontaire stagiaire long - VSL) s'adresse à un public non qualifié, pouvant faire partie de la population dite des « décrocheurs », ne disposant pas des moyens pour s'intégrer socialement et professionnellement sans une
aide adaptée visant à acquérir progressivement les fondamentaux d'une citoyenneté active et responsable.

La remobilisation vers l'emploi (volontaire stagiaire court - VSC) s'adresse à un public déjà qualifié (certificat ou titre professionnel détenu) qui, sans une période de transition, n'est pas en mesure d'intégrer le marché du travail. Il s'agit de les
accueillir et les accompagner, pendant six mois, dans le développement de leurs compétences sociales et le perfectionnement de leurs compétences professionnelles afin de faciliter leur insertion dans la vie active. C'est un axe structurant de la politique de
l'accès à l'emploi pour ce public.

La formation et l'environnement militaire constitue l'originalité et la plus-value du système de formation professionnelle du SMA.

La formation au secourisme a pour objectif de rendre le volontaire capable de porter secours en toute circonstance, vie courante, lieu de travail et participation aux plans d'urgence ou de secours.

L'insertion des VS localement ou en métropole atteste de la réussite du parcours de formation socio-éducative et professionnelle reçue au SMA.
La cible de 83% d'insertion des volontaires ne peut être atteinte sans entretenir un dialogue permanent avec les opérateurs de la formation professionnelle outre-mer et en métropole.

Finalités du projet :

Les objectifs du BSMA de Mayotte :

  • Maintenir l'offre de stages en s'assurant d'agir en cohérence avec les besoins de l'économie locale ;
  • Diversifier de manière intelligente l'offre de stage en liaison avec les partenaires locaux ;
  • Renforcer les savoirs de base des jeunes : lire – écrire – compter ;
  • Faire acquérir les compétences clés, en relation avec le monde professionnel ;
  • Accueillir un public diversifié en garantissant la mixité ;
  • Offrir une première expérience professionnelle à des jeunes diplômés sans emploi ;
  • Développer une ingénierie de la formation en relation avec les projets de mobilité interrégionaux ;
  • Sécuriser les parcours mobilité ;
  • Assurer la formation au permis de conduire afin d'accroître l'autonomie des jeunes. 

L'objectif du nombre de bénéficiaires de volontaires stagiaires est d'environ 520 par année de 2016 à 2018.

L'accès aux différentes formations du BSMA sont toutes ouvertes aux femmes, de plus le bataillon souhaite recruter au moins 20 % de stagiaires féminines. 

Le BSMA vise à assurer l'égalité de traitement entre les individus quels que soient le sexe, l'origine ethnique, la religion ou les croyances, l'âge ou l'orientation sexuelle des candidats et des stagiaires. Néanmoins il est nécessaire d'être de nationalité
Française et en pleine possession de ses moyens physiques et psychologiques pour suivre les formations dispensées par le bataillon.

Dans le cadre du développement durable, le BSMA a mis en place pour l'ensemble de son quartier :

  • le tri-sélectif des déchets ;
  • le suivi des déchets (médicaux, d'ateliers) ;
  • une station d'épuration.

Modalités de suivi :

La réalisation du projet sera mesurée par des indicateurs.

Les objectifs opérationnels mesurent les actions entreprises pour atteindre l'objectif stratégique. Le commandant du service militaire adapté (Ministère des Outre-mer) attribue à chacune des formations des objectifs, prévisions et cibles.

Dans ce cadre, le commandant du BSMA participe, trois fois par an, à un dialogue de gestion formalisé avec l'état-major du SMA, sous la responsabilité du COMSMA.

La première session (janvier A) permet de dialoguer sur les résultats définitifs de l'année A-1.
La deuxième session (mai A) permet de présenter les résultats du 1er quadrimestre de l'année A sous l'angle suivant :

  • constat des résultats ;
  • mesure des écarts ;
  • explication des écarts ;
  • présentation des leviers d'action et des mesures prises pour atteindre les prévisions.

La troisième session (octobre A) ouvre le dialogue sur les résultats de huit mois d'exécution de l'année A sous l'angle suivant :

  • constat des résultats ;
  • mesure des écarts ;
  • explication des écarts ;
  • présentation des mesures prises pour corriger éventuellement certaines actions en vue d'atteindre les objectifs annuels.

Fiche action :

Appui à l'insertion par la formation pour les volontaires stagiaires

Objectifs

Le dispositif du BSMA doit permettre de faciliter l'insertion socioprofessionnelle des jeunes mahorais éloignés du marché de l'emploi, de participer à la mise en valeur du département de Mayotte et à l'exécution des plans d'urgence et de secours, en
renfort des forces armées.
A cet effet, le SMA a mis en œuvre un appui à l'insertion par la formation pour les volontaires stagiaires (83%).

Contenu :

Il s'agit de mettre en œuvre un ensemble d'actions visant pour chaque volontaire, l'acquisition des atouts nécessaires pour faciliter une insertion socio-professionnelle, responsable et citoyenne. L'environnement militaire garantit la prise en compte
individuelle des problématiques du bénéficiaire du SMA (sociales, humaines, techniques) tout en l'immergeant dans un collectif dans lequel il pourra trouver progressivement les repères sociaux et professionnels indispensables pour une insertion
réussie.

Le BSMA adapte la formation professionnelle qu'il dispense au contexte humain, géographique, culturel, politique et économique local mais en tenant compte des débouchés d'insertion tant localement qu'en métropole et du niveau des
candidats sélectionnés. Les référentiels de formation professionnelle sont réalisés par les moniteurs des filières de formation professionnelle, les Engagés Volontaires du Service Militaire Adapté (EVSMA). Les EVSMA sont recrutés en fonction de leur
qualification professionnelle et suivent une formation pédagogique dans un cadre militaire avant de servir au sein du BSMA.

Dans le cadre d'une action de formation externalisée, le BSMA est soumis aux règles des marchés publics et s'assure des compétences du formateur par la demande et l'archivage de ses diplômes en relation avec la formation dispensée. A la fin de
l'action de formation, une fiche d'appréciation de l'action de formation est réalisée. Les actions de formations externalisées sont :

  • la préqualification et qualification à l'hyperbarie Classe 1B ;
  • le CMOCM ;
  • le CQP APS ;
  • le SSIAP 1 ;
  • la formation au ramandage ;
  • la formation aux CACES R372 catégorie 1/4/9, R389 catégorie 1/3/5, R390 ;
  • le bilan de l'ensemble des VS pour statuer sur leur éligibilité à une PFPME ;
  • la FIMO ;
  • le BAFA ;
  • le CQP ALS
  • le SST ;
  • formation au technique de recherche d'emploi.

Les cadres destinés à la formation professionnelle des stagiaires :

  • 20 chefs de section et adjoints ;
  • 20 moniteurs.

Les chefs de section sont des sous-officiers titulaires du brevet supérieur technique de l'armée de terre, diplôme de niveau III.
Les adjoints sont des militaires du rang titulaires du certificat de qualification technique supérieure.
Les moniteurs sont diplômés dans le domaine de la filière professionnelle encadrée, de plus ils ont suivis une formation
pédagogique au DSMA de Périgueux.

Population ciblée : jeune volontaire de 18 à 25 ans, de nationalité française , disposant d'un casier judiciaire compatible et apte médicalement :

  • volontaire stagiaire (VS), cursus long de 10 mois : dont 90 % sans qualification (d'un niveau inférieur au brevet des collèges), ne maîtrisant pas les savoirs de bases (entre 30 et 40% d'illettrés de la catégorie 1-2 selon l'ANLCI),
    demandeur d'emploi.
  • volontaire stagiaire, cursus court de 6 mois : qualifié (à partir du niveau 5 ou titre professionnel), ne maîtrisant pas totalement les savoirs de base (parfois même illettrés de niveau 2), demandeur d'emploi devant être remobilisé vers
    l'emploi.

Pour la période du projet, le nombre prévisionnel de stagiaire est de 1 040 avec 83 % d'insérés.

Le Certificat d'Aptitude Personnelle à l'Insertion (CAPI), créé le 5 mai 2006 par une décision ministérielle publiée au bulletin officiel du ministère de l'Outre-Mer, modifié par décision ministérielle le 15 décembre 2010, valide l'acquisition de
comportements (savoir-être et prêter secours) favorables à l'intégration du citoyen dans la société, de compétences professionnelles (savoir-faire) et de connaissances générales (savoir) facilitant l'insertion professionnelle.

Le CAPI garantit l'acquisition par le volontaire des quatre modules:

  • savoir-être : attestation de formation citoyenne (AFC)
  • savoir-faire : attestation de formation professionnelle (AFP)
  • savoir lire, écrire, compter : certificat de formation générale (CFG)
  • savoir secourir : attestation de formation aux premiers secours (PSC1 ou CSST)


La formation citoyenne a pour objet l'acquisition des connaissances civiques, juridiques et sociales qui régissent la vie en société, en vue de les mettre en pratique au quotidien.
La formation théorique est complétée par l'accompagnement permanent exercé par l'encadrement militaire.
La formation citoyenne est sanctionnée par une attestation de formation citoyenne (AFC, ministère des Outre-Mer) attribuée par le chef de corps.
La formation professionnelle est sanctionnée par une attestation de formation professionnelle (AFP, ministère de l'Outre-Mer, décret 95-453 du 25 /04/95 - article L 813-1) attribuée par le chef de corps.

A l'issue de sa formation, le VS peut se voir attribuer une AFP du SMA, certifiant qu'il a bénéficié de 800 heures minimum de formation (loi PERBEN cf. annexe 1 fiche 24) dans sa spécialité (VS).

La remise à niveau scolaire répond au souci du SMA de mieux accomplir sa mission au profit de la jeunesse d'outre-mer.

Elle est sanctionnée pour les non-diplômés par le certificat de formation générale (CFG, Education Nationale, décret 83-569 du 29/06/83) attribué par l'Inspecteur d'académie du territoire outre-mer.

La formation au secourisme est sanctionnée par le certificat de sauveteur et secouriste du travail (CSST, ministère de la Santé) attribué par le moniteur national aux premiers secours qualifié SST.

L'attribution de ce document conditionne l'obtention du module secourisme du CAPI.

 

Budget prévisionnel de l'opération :

Nature du coefficient d'affectation proposé pour le calcul des dépenses directes de personnel : coeur de métier 70%

Diapositive1

Diapositive2

Diapositive3

Lu 294 fois